Menu

—aide et assistance aux victimes mariages forces—A PROPOS DE NOUS

ASSOCIATION DE PROTECTION DES VICTIMES DE MARIAGE FORCE EN AFRIQUE SUBSAHELIENNE

APVIMFAS est une association qui a été créée pour protéger les jeunes filles de moins de 18 ans victimes des mariages forcés en Afrique noire. Ce fléau est principalement dénoté dans les régions où les traditions sont prédominantes avec l’autorité du paterfamilias.Le mariage par essence est une institution basée sur un consentement libre de deux personnes adultes ou majeures. Or les mineures de moins de 18 ans, à qui lès pères exigent de consentir à une union sont dépourvues de toute liberté.Les conséquences d’une telle union sont non négligeables car les victimes sont confrontées à des grossesses précoces, des accouchements difficiles, ainsi qu’une entorse à leur éducation.

Notre objectif

PROTECTION-SOUTIEN-EDUCATION

Notre objectif est de militer contre ces pratiques qui portent atteinte à l’intérêt de l’enfant ainsi qu’a l’éducation de la jeune fille africaine. Les droits de l’enfant en cause sont ceux protégés par l’UNICEF via des textes comme la Déclaration Universelle des droits de l’Homme du 10 décembre 1948 , la Déclaration Universelle des Droits de l’Enfant du 20 novembre 1959 qui vient définir les dix principes constituant les droits de l’enfant ainsi que la charte des droits de l’Homme laquelle a valeur contraignante sur les Etats.

Nos activites

juridique-Sensibilisation-social

Nos activités sont principalement axées sur un apport matériel pour les victimes et leurs enfants, puis sensibilisation via des ateliers et jeux collectifs sur différents thèmes (hygiène, santé, éducation...) ainsi qu’un parcours d'insertion sociale personnalisé.

Une Equipe solide

solidarite-engagement-devouement

Présidente

Agnès Fouda

Juriste en droit privé ayant étudié à l’Université de Strasbourg et de paris 8, la protection des droits de la personne humaine dans les pays du Sud sont depuis toujours une de mes priorités.

Secrétaire

Delphine Fouda

Journaliste de formation et luttant pour l’accès aux droits des individus et à la dénonciation des injustices, la violation des droits des enfants et des droits de la femme sont également au cœur de ses préoccupations.