Menu
Background Image

ON A VOULU CHOISIR POUR MOI, J’AI DIS NON !

VICTIMES MARIAGES FORCES

par APVIMFAS — Publie le 20-01-2015

SARAH, 18 ANS

Je suis née en Belgique. Le jour de mes 16 ans, mon père m’a offert un billet d’avion pour aller passer mes prochaines vacances au pays. J’étais folle de joie, rien ne m’a fait comprendre que quelque chose se préparait derrière mon dos. Quand je suis arrivée, c’est un de mes oncles qui m’a accueillie à l’aéroport. Il a demandé mes papiers, j’étais tellement heureuse d’être sur place que sans me méfier, je lui ai donné.

Quand je suis arrivée dans ma famille, mon père m’a annoncé que je devais me marier avec quelqu’un que la famille avait déjà choisi depuis très longtemps pour moi. De 30 ans plus âgé que moi ! J’étais choquée, anéantie, j’ai essayé de discuter avec ma famille mais eux ne voulaient rien entendre !

J’ai refusé et me suis forcée à trouver une solution, mais que faire sans papiers ? J’étais séquestrée à la maison, tout le monde me surveillait. Je me suis confiée à une de mes tantes, qui elle aussi a été mariée de force à un vieux. Elle m’a confié qu’elle n’a jamais été heureuse et a promis de m’aider à m’enfuir. Je me suis échappée avec son aide de la maison et j’ai réussi à joindre le Consulat. J’ai pu prendre contact avec l’assistante sociale d’une association de femmes à Bruxelles. J’ai pu avoir des nouveaux papiers et un billet de retour pour la Belgique.